Blog

Les huit choses à retenir de cette Coupe du Monde 2018

La Coupe du Monde a pris fin dimanche avec le sacre de l'équipe de France. L'heure de dresser le bilan avec les huit choses que l'on retiendra de ce Mondial 2018.

We are part of The Trust Project What is it?

Le deuxième titre mondial des Bleus

Vingt ans après sa première victoire en Coupe du Monde, la France a remporté le tournoi pour la deuxième fois de son histoire après son succès 4-2 sur la Croatie. C'était une finale étrange et la performance offensive des Bleus a été loin d'être aussi convaincante que le score peut le suggérer. Mais la France a remporté six de ses sept matchs en Russie et n’a pas volé sa deuxième étoile.

L'équipe de France était considérée comme l'une des plus talentueuses de la compétition avant le coup d'envoi du Mondial. Elle n’a pas toujours été éblouissante et son succès repose avant tout sur sa solidité en défense. Et Deschamps mérite d'être félicité pour avoir façonné une formation cohérente et capable de contenir ses adversaires. Raphael Varane a été un roc, N'Golo Kanté a été monstrueux, Paul Pogba a été à la fois créatif et discipliné, Antoine Griezmann a travaillé dur (quatre buts) et Kylian Mbappé a démontré qu’il serait un jour le plus grand joueur de la planète.

Modric et la Croatie entrent dans l'histoire

Le dernier vainqueur de la Coupe du Monde à avoir été désigné meilleur joueur du tournoi ? Romario en 1994. Depuis, Ronaldo (1998), Oliver Kahn (2002), Zinédine Zidane (2006), Diego Forlan (2010), Lionel Messi (2014) et maintenant Luka Modric (2018) ont tous reçu ce prix sans être sacrés champion du monde. Le joueur de 32 ans et ses coéquipiers rentrent chez eux la tête haute. Disputer une finale de Coupe du Monde est une réussite phénoménale pour un pays de quatre millions d’habitants.

La Russie réussit son Mondial sur et hors du terrain

Les pronostics d'avant-tournoi selon lesquels la Russie serait la pire nation hôte d’une Coupe du Monde ont été balayés après 90 minutes et une victoire 5-0 contre l'Arabie Saoudite. La suite, c’est un beau parcours avec un autre succès face à l’Egypte, une défaite sans conséquence contre l'Uruguay puis cette qualification surprise face à l’Espagne en huitième. Le parcours russe a pris fin en quart contre la Croatie. Cette Coupe du Monde a également été un succès hors des terrains. Les accusations portées contre le régime politique n'ont pas pollué un tournoi festif.

Le triplé de Ronaldo face à l'Espagne

C’est sans doute le plus beau match de ce Mondial. Dès le deuxième jour du tournoi, l’Espagne et le Portugal ont offert un rare spectacle dans une rencontre de poule. Un nul 3-3 marqué par la domination de la Roja dans le jeu mais surtout le talent de Cristiano Ronaldo. Le quintuple Ballon d’Or s’est offert un triplé magnifique. Il est peu probable qu’il ne remporte un jour la Coupe du Monde avant sa retraite mais son formidable match contre l'Espagne ne sera pas oublié.